Partenaires

CNRS
Université Paul Sabatier



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités > « Qu’entend réellement un implanté cochléaire ? »

« Qu’entend réellement un implanté cochléaire ? »

Depuis près de 40 ans, les patients sourds profonds peuvent bénéficier d’une implantation cochléaire afin de restaurer leurs capacités de communication orale. Ces implants cochléaires sont des prothèses auditives électroniques constituées principalement d’un faisceau d’électrodes placé dans l’oreille interne qui va restituer le signal sonore extérieur au nerf auditif sous forme d’impulsions électriques. Les travaux portant sur l’amélioration des stratégies de codage du son sont au cœur de la recherche dans le domaine, afin d’apporter aux patients le signal électrique le plus fidèle et le plus adapté possible.. Dans le cas de surdités profondes bilatérales, la littérature atteste d’une récupération optimale des performances de compréhension de la parole dans les environnements calmes et d’une amélioration significative de la qualité de vie de ces patients. Cependant, la qualité du son transmis et sa perception par le patient via l’implant reste peu connue. Qu’entendent ces personnes « sourdes-entendantes » au travers de cette neuroprothèse ? Des simulations acoustiques ont été développées par O.Macherey (Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique, CNRS, Marseille) et Chadlia Karoui (Doctorante, CerCo, contrat Cifre Cochlear) dans le cadre d’une étude sur la réhabilitation des surdités unilatérales par implantation cochléaire sous la direction du Pr. Mathieu Marx (équipe C3P et CHU Purpan). Les résultats en cours de validation chez les patients sourds profonds unilatéraux implantés cochléaires du Service ORL- CHU de Toulouse- Purpan ont permis de définir chez ces patients les simulations qui seraient plus ressemblantes au son transmis via l’implant que les simulations habituelles. Ces résultats constituent un pas de plus dans la compréhension du monde des patients sourds implantés cochléaires qui retrouvent grâce à la neuroprothèse une communication orale et la vie sociale qui l’accompagne.

Un documentaire sur FranceCulture présente des témoignages de jeunes patients implantés ainsi que des sons synthétisés à partir de ces nouvelles simulations acoustiques.

https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-particuliere-un-recit-documentaire-en-deux-parties/jeune-sourde-et-entendante

Mise à jour 02/06/2017