Partenaires

CNRS
Université Paul Sabatier



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > Memory and Learning of Objects and Scenes (MAOS) > Mémoire et Apprentissage des Objets et des Scènes (MAOS)

Mémoire et Apprentissage des Objets et des Scènes (MAOS)

Responsable : Emmanuel BARBEAU

L’efficacité du système visuel est étonnante. En une fraction de seconde il est possible de détecter, catégoriser, reconnaître et identifier les objets du monde environnant. L’équipe MAOS s’intéresse à la représentation, la mémorisation et la reconnaissance des objets (communs, uniques ou célèbres) et des scènes, avec de plus en plus de travaux sur les stimuli audio-visuels. L’une de ses originalités est d’utiliser des stimuli biologiquement pertinents et plus particulièrement des photographies de visages, d’objets, de scènes naturelles ou des films. En combinant des projets expérimentaux chez l’homme et le patient (psychophysique, EEG, IRM fonctionnelle, enregistrements intracérébraux) avec des approches théoriques et des études de modélisation, les projets de l’équipe ont pour but de déterminer les mécanismes clés qui sous-tendent la remarquable efficacité des systèmes visuels biologiques, d’analyser comment l’apprentissage et l’expertise peuvent structurer nos représentations visuelles et identifier les substrats neuronaux assurant leur mise en mémoire. Nous nous intéressons aussi au développement de ces systèmes ainsi qu’aux effets du vieillissement sain et pathologique. Nos recherches nous conduisent à développer de fortes interactions avec la neurologie, en particulier l’épilepsie comme moyen privilégié d’étude du fonctionnement cérébral. Nous utilisons des techniques de pointe comme la modélisation neuronale mais aussi l’enregistrement de neurones chez le patient ou la stimulation cérébrale. Les recherches en modélisation ont permis le développement d’un logiciel de reconnaissance d’objet qui est commercialisé et plusieurs projets d’application de nos recherches sont à l’étude auprès de sociétés de transfert de technologie.

Thématiques :

  • Les modifications des représentations neurales par l’apprentissage et l’attention. Responsable : Leila Reddy
  • La familiarité pour les stimuli très, ou peu, connus. Responsable : Emmanuel Barbeau
  • La mémoire à très long-terme. Responsable : Simon Thorpe
  • L’acquisition des nouveaux objets et des nouveaux mots tout au long de la vie. Responsable : Florence Rémy
  • Les pathologies de la mémoire. Responsable : Emmanuel Barbeau
  • Modélisation de l’apprentissage. Responsable : Simon Thorpe

Chercheurs :

Assistance à la recherche :

  • Karine BOUYER
  • Charles DAVIS
  • Martin DEUDON
  • Sophie MURATOT

Post-Doctorants :

  • Katharina DOBS
  • Jacob MARTIN
  • Evelina THUNELL

Doctorants :

  • Jonathan CUROT
  • Elodie DESPOUY
  • Paul FERRE
  • Pierre-Yves JONIN
  • Christelle LARZABAL
  • Danaé REMON
  • Jaya VISWANATHAN

Publications représentatives :

  • Alexandre V, Mercedes B, Valton L, Maillard L, Bartolomei F, Szurhaj W, Hirsch E, Marchal C, Chassoux F, Petit J, Crespel A, Nica A, Navarro V, Kahane P, De Toffol B, Thomas P, Rosenberg S, Denuelle M, Jonas J, Ryvlin P, Rheims S ; REPO2MSE study group. (2015). Risk factors of postictal generalized EEG suppression in generalized convulsive seizures. Neurology, 85(18):1598-603.
  • Aubert S, Bonini F, Curot J, Valton L, Szurhaj W, Derambure P, Rheims S, Ryvlin P, Wendling F, McGonigal A, Trébuchon A, Bartolomei F. (2016). The role of subhippocampal versus hippocampal regions in bitemporal lobe epilepsies. Clinical Neurophysiology, 127(9):2992-9.
  • Barragan-Jason G, Cauchoix M, Barbeau EJ. (2015). The neural speed of familiar face recognition. Neuropsychologia, 75:390-401
  • Besson G, Ceccaldi M, Tramoni E, Felician O, Didic M, Barbeau EJ. (2015). Fast, but not slow, familiarity is preserved in patients with amnestic Mild Cognitive Impairment. Cortex, 65 : 36-49.
  • Boucart M, Lenoble Q, Quettelart J, Szaffarczyk S, Despretz P, Thorpe SJ. (2016). Finding faces, animals, and vehicles in far peripheral vision. Journal of Vision 16(2):10.
  • Busigny T, de Boissezon X, Puel M, Nespoulous JL, Barbeau EJ. (2015). Proper name anomia with preserved lexical and semantic knowledge after left anterior temporal lesion : a convergent effect. Cortex, 65 : 1-18.
  • Kheradpisheh SR, Ghodrati M, Ganjtabesh M, and Masquelier T. (2016). Humans and deep networks largely agree on which kinds of variation make object recognition harder. Frontiers in Computational Neuroscience, 10(92).
  • Kheradpisheh SR, Ganjtabesh M, and Masquelier T. Bio-inspired unsupervised learning of visual features leads to robust invariant object recognition. Neurocomputing, in press.
  • Masquelier T, Portelli G, and Kornprobst P. (2016). Microsaccades enable efficient synchrony-based coding in the retina : a simulation study. Scientific Reports, 6(24086).
  • Reddy L, Poncet M, Self MW, Peters JC, Douw L, van Dellen E, Claus S, Reijneveld JC, Baayen JC, Roelfsema PR. (2015). Learning of anticipatory responses in single neurons of the human medial temporal lobe. Nature Communication, 6:8556.
  • Reddy L, Thorpe SJ. (2014). Concept cells through associative learning of high-level representations. Neuron, 84(2):248-51.
  • Rémy F, Vayssière N, Saint-Aubert L, Barbeau E, Pariente J. (2015). White matter disruption at the prodromal stage of Alzheimer’s disease : relationships with hippocampal atrophy and episodic memory performance. Neuroimage Clinical 7:482-492.
  • Rémy F, Vayssière N, Pins D, Boucart M, Fabre-Thorpe M. (2014). Incongruent object/context relationships in visual scenes : where are they processed in the brain ? Brain and Cognition, 84 (1) 34-43.
  • Senoussi M, Berry I, VanRullen R, Reddy L. (2016). Multivoxel object representations in adult human visual cortex are flexible : an associative learning study. Journal of Cognitive Neuroscience, 28(6):852-68.
  • Voltzenlogel V, Hirsch E, Vignal JP, Valton L, Manning L. (2015). Preserved anterograde and remote memory in drug-responsive temporal lobe epileptic patients. Epilepsy Research, 115:126-32.

Mise à jour 15/12/2016